Strangenberg : fiche professeur

Après érosion partielle de la chaîne hercynienne, cette dernière a été recouverte par les couches sédimentaires du Trias et du Jurassique. Dès le Jurassique supérieur, la région se soulève pour former un môle allongé qui va rester émergé pendant tout le Crétacé. De ce fait, il n’y a aucun dépôt connu de cette période.  A l’Eocène moyen,  suite à presque 100 millions d’années d’émersion, une phase de distension E-W va se produire.
Cette phase conduit à un effondrement du fossé rhénan avec création de reliefs importants sur les marges du rift. Ces nouveaux reliefs de bordure vont être soumis à l’érosion.
De grandes masses de conglomérats sont transportées au fond des canyons vosgiens et déposées en bordure du fossé rhénan. Les conglomérats se déposent en bordure immédiate du fossé alors que les sables s’étalent plus loin jusqu’en bordure du lac rhénan (lac de salinité variable).

La carrière du Strangenberg va permettre de montrer une sédimentation  synrift qui s’est déroulée de l’Eocène  à l’Oligocène ainsi que des évènements tectoniques liés à l’effondrement du fossé rhénan.

ATTENTION CARRIERE QUI PEUT ETRE DANGEREUSE EN TEMPS DE PLUIE RISQUE DE GLISSEMENT
NE PAS SE PLACER SOUS LES BLOCS DE LA CARRIERE


Vue générale de la carrière

Vue générale de la carrière du Strangenberg

Que peut-on découvrir dans cette carrière ?
On peut observer des alternances de marnes rouges et de grès – jaunes (calcarénite) qui peuvent renfermer des galets.

Alternance de calcarénite et de marne

 

détail des marnes

 

 

Les grès jaunes ont une forte teneur en calcaire: ce sont des calcarénites sableuses cimentées par de la calcite. Ils contiennent des résidus d’oolithes du Jurassique et des grains de quartz issus de l’altération de grès du Trias. On peut également trouver des grès conglomératiques qui renferment des galets du Muschelkalk.
Ces grès correspondent à des dépôts contemporains de l’effondrement du rift datés du Cénozoïque (Eocène- Oligocène). Ils sont issus du démantèlement de la couverture mésozoïque qui recouvraient la pénéplaine hercynienne.
Les grès  jaunes de Rouffach ont été exploités dès l’époque romaine. Ces grès ont permis la construction de nombreux bâtiments comme les collégiales de Thann et Colmar, l’église de Rouffach….
On peut observer des rides d’oscillation à la surface de certains bancs de calcarénite .Elles témoignent de l’existence de mouvement de la houle.

Rides d'oscillation dans le grès

Rides d'oscillation ou rides de vague dans le grès calcaire

Les marnes rouges  contiennent des fossiles d’eau douce : Poisson (Paraletes bleichiri) et Lamellibranches (Mytilus faujasi).

fossiles de moules (Mytilus faujasi)

 

On peut également observer des encroûtements stromatolithiques (résultat de l’activité microbienne de cyanobactéries photosynthétiques) à la surface de gros blocs.

stromatolithe

 

C’est la faune (lamellibranches , poissons d’eau douces et stromatolithes) qui indique un milieu lacustre. Les dépôts à caractères rythmés sont expliqués  par des phénomènes climatiques.

Outre le remplissage sédimentaire du fossé, on peut également observer des phénomènes tectoniques qui accompagnent l’effondrement du fossé rhénan comme la présence d’une faille normale  (voir photo ci-dessous).

Front de taille de la carrière

 

On peut comparer les dépôts de la carrière du Strangenberg aux conglomérats côtiers de Turckheim (Letzenberg).
Au Strangenberg, la sédimentation est  plus fine qu’à Turckheim  (où on peut observer des conglomérats côtiers). Ceci est le signe d’un éloignement de la zone d’apport des sédiments donc des bordures du rift (on se situe en périphérie des cônes conglomératiques). Voir schéma ci -dessous.

cone

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie
Duringer Ph.1988 Les conglomérats des bordures du rift cénozoïque rhénan. Thèse d’état  ULP Strasbourg.
PnrBV.2007La géologie du massif vosgien et du fossé rhénan. Guide de l’enseignant.